Constituante se réjouit du fait que les trois syndicats ont déposés un recours devant la Cour Constitutionnelle contre le saut d’index.

Pour rappel et à son initiative, Constituante est un des 50 requérants dans la “ Class action” déposée devant la même Cour Constitutionnelle contre le TSCG (“Traité d’austérité”, “Pacte de Stabilité”, “Pacte budgétaire”, …) et qui vise à annuler ce Traité en violation de le constitution.

Ce TSCG “constitutionnalise”, en effet, le contrôle de la Commission Européenne sur les budgets, la fiscalité, la gestion de la dette et la politique de régulation des marchés et services de tous les pouvoirs publics de ce pays: depuis les Communes, les Provinces, les Régions,en passant par la sécurité sociale et la politique fédérale.

Ce régime de contrôle de l’ UE finalise un vrai « coup d’Etat tranquille financier » sur l’ argent et la souveraineté des peuples comme on a vu en Grèce. A la solde de la haute finance qui a profité de et spéculé sur la dette des pays de la zone euro. Au détriment de l’économie réelle, les droits sociaux et des intérêts de 99% de la population, des travailleurs et des sans emplois, des fermiers et des citadins, des indépendants et des consommateurs, jeunes et pensionnés.

Constituante aime à rappeler que le saut d’index est partie prenante de cette politique austéritaire européenne. Le saut d’index est, en effet, une des mesure maîtresse de la politique fédérale du gouvernement “Michel”, tout comme l’âge de la pension, qui elle même fut choisie en concertation avec la commission UE. Cette même Commission a donné plus de temps à la Belgique pour aboutir aux normes budgétaires (plus de temps qu’au gouvernement précédent) en contre partie de mesures de “ réformes” comme le saut d’ index.

Il est utile de rappeler, que pendant les négociations sociales dans les comités paritaires, diverses confédérations patronales ont menacé de rompre le dialogue social, si les syndicats ne retiraient pas leur initiative d’attaquer le saut d’ index devant le juge fondamental.

Pour Constituante, les syndicats ont bien fait de résister à ces menaces et de continuer à défendre nos droits fondamentaux.

Le contrôle de la loi sur saut d’index en regard de la Constitution n’est pas un fuite en avant pour ”tribunaliser” les rapports sociaux. C ‘est un acte politique majeur qui contribue à arrêter la tutelle austéritaire des institutions Européennes.

L’arrêt de la Cour Constitutionnelle aura en cette matière également et quel que soit son contenu, des conséquences politiques.

Comme pour la requête d’annulation du TSCG, Constituante invite tous les citoyens à se déclarer intervenants dans le recours pour l’index. Dès la publication du recours dans le Moniteur, tous les citoyens belges intéressés ont 30 jours pour intervenir dans les débats en se déclarant intervenant,  justifiant leur intérêt à agir et leurs arguments.

Constituante appelle tout citoyen, association, mouvement,.. à se faire connaitre comme intervenant en vue de construire un mouvement plus large qui défend réellement les droits fondamentaux des citoyens et de nos pouvoirs publics vis-à-vis du “ coup d’ Etat tranquille financier” par l’ UE.